L'histoire d'Annie

 

Mon parcours au Service des Femmes : « J’ai toujours aimé embellir les femmes » le sein symbole de la mère et de la femme.

Au premier jour de sa vie, chaque petite fille naît avec des richesses de beauté et de féminité qui lui sont propres. Jour après jour, ces valeurs grandissent et s’épanouissent car c’est un jardin que la femme cultive au quotidien, consciemment ou non.

Je fais partie de ces êtres qui ressentent que cette nature féminine s’exprimera, au fil du temps, toujours plus vite, plus fort et plus profondément que tout autre trait de son tempérament. En effet, depuis l’enfance, les valeurs de la beauté et de la féminité coulent dans mes veines. A l’école déjà, je voulais transformer ma maîtresse pour la rendre plus jolie!. Plus tard, je remarquais toujours spontanément les points forts d’un visage ou d’une anatomie et je savais de quelle manière les mettre en valeur. Puis, de plus en plus régulièrement, mes proches me demandèrent des conseils en esthétisme et c’est ainsi que naturellement, je me suis orientée vers la lingerie. En 1991, je créais Annalice ma première boutique de lingerie fine. Mon destin professionnel prit un autre tournant en 1995 lorsque j’ai souhaité exercer ce don empathique dans le domaine médical et plus précisément pour les femmes opérées d’un cancer du sein. Je suis devenue prothésiste mammaire, agréée par la C.P.A.M. J’ai ainsi enseigné en école d’infirmières durant sept ans et animé des ateliers et conférences en milieu hospitalier.

«Se sentir bien dans son corps et par conséquent bien dans sa tête est important et nécessaire pour une femme. Redonner une image corporelle positive et valorisante d’elle-même, afin que celle-ci puisse repartir de l’avant et retrouver cette part de féminité qu’elle pensait avoir  perdue".  Annie

Retour à l'accueil